Accueil
 
 
 
 

Marché européen de l'énergie : Face à l'hypocrisie des dirigeants d'entreprises, développons une stratégie publique d'avenir !

 

Marché européen de l'énergie : Face à l'hypocrisie des dirigeants d'entreprises, développons une stratégie publique d'avenir!

Huit des plus grandes entreprises européennes de l'énergie, au premier rang desquelles GDF SUEZ, ont fait le 21 mai un communiqué* qui préconise une plus grande libéralisation du secteur de l'énergie ainsi que sa flexibilisation pour atteindre une "meilleure attractivité  du marché européen".

Cette déclaration arrive dans un contexte bien particulier. En effet aujourd'hui je débats avec mes collègues parlementaires européens d'un rapport intitulé :"Pour un bon fonctionnement du marché intérieur de l'énergie".

Ce document, que nous combattons, va totalement dans le sens les dirigeants d'entreprises qui viennent de prendre position.

Il prévoit entre autres : libéralisations, fin des tarifs régulés, installations de compteurs "intelligents" axés sur le cours de la bourse...

Pour nous, Français, ce document constitue une véritable déclaration de guerre car il est directement destiné à briser les maigres acquis qu'il nous reste.

Pour le député européen communiste que je suis cette déclaration de huit grands patrons ainsi que le rapport actuellement discuté n'auront que des effets négatifs et pernicieux.

Négatifs, car ils fragiliseront davantage nos populations et notre industrie, alors que nous le constatons tous : les prix du gaz et de l'électricité n'ont cessé d'augmenter ces dernières années.

Pernicieux, car ils confortent d'avantage la marchandisation. Une marchandisation qui aboutit à ce qu'en France on puisse vendre plus d'électricité que l'on n'en a produit avec ce que cela suppose de commissions.

C'est le sens inverse qu'il faut prendre; c'est une autre direction qu'il est possible de tracer. Pour cela il faut partir des besoins fondamentaux des populations et de nos territoires et à partir de ces besoins déterminer les moyens et les conditions de leur satisfaction.

Cela est réalisable, et passe par une renationalisation du secteur qui laisse aux salariés et aux usagers un droit de contrôle et d'intervention qui permette de garantir la viabilité de notre industrie en fournissant l'énergie à des tarifs encadrés non soumis aux cours de la bourse. Il nous faut des entreprises publiques modernes et efficaces dans l'intérêt des Français et des Européens avec les communistes, le Front de Gauche et tous les progressistes, en lien avec l'ensemble des acteurs. C'est possible et c'est urgent!

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.